Mon besoin d'écrire sur papier mes ouvrages

Mon prochain roman est en cours de "pianotage" sur ordinateur. De nos jours, il peut paraître surprenant d'écrire sur papier ses écritures et pourtant je suis incapable de créer devant un écran et un clavier.
Je suis bercée par la sensualité ancestrale entre la pointe d'une plume, d'un stylo et la feuille vierge pour y étendre mes idées immédiates.
Je quitte mon monde, m'évade, m'échappe et laisse alors mes visions fuser librement sur la feuille. Je vis mes scènes, les actions de mes héros.
Cette trilogie - papier, encre, idées - m'est indispensable pour ma créativité. L'informatique ne me procure aucun plaisir et freine mon imaginaire sans pouvoir l'expliquer.
Je suis consciente du temps perdu, mais l'est-il réellement ?
Lorsque le mot "Fin" sera tapé, j'imprimerai la totalité de l'ouvrage pour le modifier, le corriger à l'encre.
J'aime le chuchotement de la pointe de ma plume sur le papier !
Je suis impatiente de vous annoncer la sortie de ce nouveau roman.
Alors, à bientôt !

Sylvie Barbaroux


Articles les plus récents

Articles les plus consultés sur 7 jours