Mini Croisière autour de l'île de Spinalonga - Voyage en Crète

Mini croisière autour de l'île de Spinalonga

Mardi 2 mai 2017


Après la visite de l'église byzantine, la Panaghia Kéra, nous descendons vers le port d'Elounda où les eaux du golfe de Merambellou sont d'un bleu puissant et turquoise.


Tout le groupe embarque sur un bateau typiquement crétois, le caïque, et vogue vers l'îlot au nom vénitien de Spinalonga (spina : épine et longa : longue). Cette île a inspiré l'auteure Victoria Hislop pour son roman plein d'émotions "L'île des oubliés".


Le caïque s'approche de l'îlot de Kalidona-Spinalonga et sa forteresse se fait de plus en plus imposante.


Cette forteresse fut érigée dans l'antiquité et commandait l'entrée du port d'Olous. En 1574, elle fut l'objet d'inspections d'ingénieurs militaires vénitiens. Sa construction fut achevée en 1579 sous les ordres de Jacopo Foscarini, gouverneur général. Il est important de savoir que la Crète conserve de grandes et belles traces de l'invasion vénitienne, comme vous le montreront les prochains articles, et de celle ottomane. D'ailleurs, la forteresse résista aux Ottomans jusqu'au début du XVIIIème siècle. Ce fort était armé de trente-cinq canons.


La période la plus triste fut en 1903 lorsque les autorités crétoises installèrent de nombreux lépreux sur l'île, les mettant ainsi en "quarantaine à perpétuité", car les lépreux amenés sur l'îlot savaient qu'ils n'en sortiraient plus... Il reste les ruines de leurs demeures, du dispensaire...


Alors que la grande porte apparaît, je sens en moi monter une grande tristesse, m'imaginant ces malades passer la porte qui se referme sur eux, définitivement... La forteresse fut abandonnée en 1957. Tandis que des personnes sur lee caïque auraient aimé débarquer sur l'île, j'avoue que mon avis fut contraire, ma sensibilité n'aurait pas apprécié la visite.


Nous retournons au port. Je profite de quelques instants de libre pour faire des achats dans une supérette (3 litres d'huile d'olive de Sitia, des gâteaux coulants de miel, des loukoums...).



Tout le groupe se retrouve dans un restaurant type où de belles treilles harmonisent la grande salle. Les plats sont déposés sur une grande corbeille tressée. Les papilles se régalent dans la joie et la bonne humeur !

© Sylvie Barbaroux - Voyage en Crète - Le 2 Mai 2017

  > > > PARTAGER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX




Articles les plus récents

Articles les plus consultés sur 7 jours